ARTICLE : Règles et plongée : Essayer la coupe menstruelle!


Chères amies plongeuses,

De retour à Koh Tao depuis quelques semaines, j'ai discuté avec quelques amies plongeuses pro et je constate avec effroi à quel point la gestion de nos règles n'est pas chose facile dans ce quotidien si particulier. Effectivement, plonger 4 fois par jour et être sur un bateau toute la journée amène son lot de complications en la matière.

Il est donc grand temps que quelqu'un vous révèle l'existence de l'objet le plus précieux de toutes les sportives aquatiques : la coupe menstruelle.

Je me porte donc volontaire pour vous parler en détail de ce merveilleux outil féminin dont je ne peux plus me passer, car, tel que l'affirme Francine Chambers (créatrice de la Diva Cup) :

« Avec tout l’art et le savoir-faire que la société occidentale a développé dans le domaine des commodités, la raison pour laquelle des produits féminins dépassés sont encore et toujours utilisés, me laisse perplexe. »

La première fois que j'ai essayé la coupe, sachez que j'étais très dubitative (voir réfractaire).

INFORMATIONS GÉNÉRALES
C'est quoi? Parlons peu, mais parlons bien. La coupe menstruelle est une alternative aux tampons et aux serviettes hygiéniques lors des menstruations. Elle est insérée dans le vagin et sert à recueillir le sang menstruel. La coupe est réutilisable à volonté et peut être portée pendant 12 heures avant d’être vidée, rincée et remise pour un nouvel usage de 12 heures. Elle s'utilise pendant un an environ.

À quoi ça ressemble? C'est une petite coupelle de silicone d’environ 2 pouces ½ de hauteur, 1 pouces ½ de diamètre. Elle est molle donc pliable, pourvu d’encoche à mesurer et de 4 minuscules trous sur les côtés (afin d’éviter l’effet ventouse).

Comment ça marche? C'est très simple. On met la coupe le matin et elle peut être conservée une journée complète, elle peut également être utilisée la nuit. La coupe doit être bouillie avant et après les règles pour la stérilisation. Cette coupe existe en deux tailles. Taille 1 pour les femmes sans enfants, taille 2 pour celles qui ont déjà eu des enfants.

Combien c'est ?  La coupe coûte la somme de 30$US. On la trouve souvent dans les magasins bio.

Voici les hypothèses négatives que j'ai émises avant d'essayer :
  • Propreté : « Nan franchement, arrêter de me prendre pour une bille, j’y crois pas une seconde, ça va couler, j’vous dis, ça va couler.»
  • Confort : « On sent peut être rien, mais faut arriver à la mettre ! La gymnastique artistique tous les matins, très peu pour moi ! »
  • Confort bis : « Anyway, on doit la sentir, c’est pas minus minus ce truc hein, c’est un truc de hippies voilà tout ! »
  • Autres : « Et si je me mets la tête en bas, y a tout qui remonte ? »
Convaincue que la coupe ne battrait pas la praticité, la rapidité, la propreté de pose et l’efficacité de mes classiques tampons avec applicateurs. Je me suis fait lancer un défi par mes amies il y a de cela 7 ans. Utilisant avec bassesse le principe sacré « qu’une vraie féministe se donne corps et âme pour ses convictions", mes amies sont parvenues à me faire tester l’objet.

J'ai donc mené l'expérience, très peu convaincue je vous l'avoue (étant donné ma condition physique et hormonale, une tendance naturelle au pessimisme était à prendre en compte) et.... je n'ai plus acheté un seul tampon depuis.


Voici les raisons pour lesquelles je suis désormais une adepte finie de la coupe :

  • Économique - Avez-vous vu le prix des tampons à Koh tao!!! Plus besoin d’acheter ses tampons chaque mois, car la coupe est réutilisable. Un 30$US bien investi.
  • Écologique - Économie de coton, d'emballage, de main d’œuvre et surtout de déchets. 100% green, La coupe est exempte de latex, de plastique, de bisphénol A et est sans teinture, colorant ou additif (contrairement aux tampons). Je me demande d'ailleurs combien de tampons partent dans nos toilettes par années?
  • Propre - Elle ne coule pas. Testée, approuvée! (Donnez-vous quelques cycles pour attraper le coup de main). Parait-il qu'il est même possible de recevoir quelques «gâteries » avec la coupe, sans bavures. En revanche, les femmes ayant un gros flux pourraient avoir besoin de la changer en milieu de journée.
  • Confortable - On ne sent ab-so-lu-ment pas la coupe. La taille de l’objet n'a aucune corrélation avec le ressenti. On dort très bien avec. C’est tellement confortable, je vis ces quelques jours bien plus détendue.
  • Pratique - On peut vraiment la garder toute la journée sans y penser une seule seconde.  Les passages aux toilettes sont bien plus hygiéniques. Tout est clean, pas de changements à faire, pas de ficelle de tampon mouillé qui vient se coller sur la cuisse (on déteste toutes ça). Pas d’acrobatie à faire pour placer la ficelle et s’essuyer en même temps, oh joie et facilité!
  • Autres - On peut se mettre la tête en bas. Sans commentaire. 
Chose étonnante
On perd vraiment moins de quantité de sang qu’on imagine (finalement, on ne connait pas notre corps si bien que ça).

Point négatif
Seul désavantage que j'ai trouvé. Les changements sont à faire dans des toilettes avec lavabo. Ce qui peut poser des soucis dans les toilettes publiques avec lavabos à l'extérieur.


Conseils pour le premier cycle
Au départ, ça n'est pas facile à mettre ni de savoir si la coupe a « popé » correctement. C’est également plus invasif qu’un tampon avec applicateur, alors il ne faut pas avoir peur de mettre la main à la pâte.

Maintenant vous connaissez le secret.
Allez faire un essai, vous me remercierez plus tard ;)

Plus d'infos sur le site de Divacup.com
FAQ de DivaCup.com

Spéciale dédicace à mes amies : Sandrine, Daphné, Marie-Lise, Clémence, Fanny et Val.
Photo: Mathilde Malignon

0 commentaires: