Moby Dick : Une épopée pleine de panache!


Mercredi dernier, je me suis rendue au TNM pour assister à la représentation de Moby Dick, première pièce de la saison 2015/2016. J'adore quand la saison de théâtre recommence! Il commence à faire froid et on se réfugie dans les salles sombres pleines de promesses et de nouveautés.

Je n'ai pas été déçue! Cette grande épopée d'Herman Melville, publiée en 1851, a été magnifiquement mise en scène par Dominic Champagne. Pour tout vous dire, j'étais censé lire ce livre en cours de littérature américaine il y a quelques années et je n'en avais jamais terminé la lecture. La pièce m'a franchement donné envie de retenter le coup!

Crédit photo : Yves Renaud
Malgré un jeu inégal, la scène est prise d'assaut par des marins acrobates assoiffés de bataille, de l'eau et du sang à n'en plus finir. On se croirait véritablement sur le pont du bateau. On retrouve les deux personnages principaux : Ishmaël, le jeune marin narrateur de l'histoire interprété par Steve Gagnon et Achab le capitaine interprété par Normand d'Amour, qui tient la promesse de nos plus effrayant slivres d'enfants avec sa jambe de bois et sa voix éraillée porteuse de l'obsession maladive du personnage pour la fameuse baleine. 

Crédit photo : Yves Renaud
L'adaptation (Bryan Perro et Dominic Champagne) est poétique et dramatique, bien que la une mise en avant de l'allégorie de la domination de l'homme sur la nature est un peu consensuelle et que "cela finit un peu en queue de poisson" (merci Sandrine pour ce jeu de mot tout indiqué).

Une pièce épique qui ouvre le bal de la saison avec panache!

Moby Dick au Théâtre du Nouveau Monde jusqu'au 23 octobre
Texte : Bryan Perro et Dominic Champagne
d'après l'oeuvre d'Herman Melville
Mise en scène : Dominic Champagne
Distribution : Yamoussa Bangoura, Frédérike Bédard, Vincent Bilodeau, Ludovic Bonnier, Jean-François Casabonne, Normand D'Amour, Sylvain Delisle, Steve Gagnon, Tommy Gauthier, Reda Guerinik, Gisle Henriet, Sylvain Marcel, Mathieu Richard, Guillaume Saladin, David Savard

0 commentaires: