Retour sur l'Omnivore World Tour 2015


C'est dans un mélange de champêtre et d'industriel que j'ai été reçue au Omnivore World Tour ce dimanche dernier. De retour à Montréal pour une 3e édition, le festival offre à plusieurs jeunes chefs, pâtissiers, sommeliers et boulangers talentueux, l'opportunité de faire halte dans plusieurs villes renommées pour leur nouvelle cuisine dont Paris, New York, Moscou et Shanghai.


L'événement montréalais, gorgée de l'ambiance chic et détendue de la SAT, nous proposait des dégustations délicieuses et des repas extraordinaires. J'ai d'ailleurs grandement apprécié que l'on cuisine des aliments du Québecde saison, et qui sont facilement accessibles au Marché Jean-Talon. Marché qui, soit dit en passant, rend bien des chefs d'autres villes jaloux, car nous avons la chance d'avoir directement accès à l'expertise de l'agriculteur en ce qui concerne ses produits.


Les recettes proposées étaient très originales. Certains chefs ont même réussi à rendre notre cornichon, aliment des plus banals, glamour! Il en a été de même pour notre cher épi de blé d'Inde. Qu'il l'eut cru !
L'épi de maïs mis en valeur sur du porc 
Le cornichon «glamourisé»
Les démonstrations étaient très bien présentées, et ce, dans un décor de planétarium où peu importe la place, les spectateurs pouvaient facilement toutes les visionner. Les animations ont été conçues sous forme d'entrevue avec le ou les chefs cuisiniers. Ceci avait l'avantage de nous donner directement accès à eux, bien qu'avec la rapidité d'exécution de ces derniers, on loupait parfois un peu la recette en tant que telle.

La salle des démonstrations culinaires
Si je retiens deux conseils de chef, ce sont ceux-ci : toujours cuisiner lorsqu'on a faim, cela fait de bien meilleurs repas et toujours manger les herbes qui sont servies dans notre plat, car elles ne sont pas à titre décoratif !

Au plaisir de tous s'y retrouver l'an prochain,
Valérie

Omnivore World Tour
Présent pour l'édition montréalaise cette année
Patrice Demers (Patrice Pâtissier), Martin Juneau (Pastaga), Charles-Antoine Crête (Majestique), Giorgio Ravelli (Upstairs @ Ten Bells, Londres), Ivan Shishkin (Delicatesen, Moscou) et Hugue Dufour (M. Wells Dinette / Steakhouse, New York).

0 commentaires: