Le journal d'Anne Frank d'Eric Emmanuel Schmitt / TNM


Le journal d'Anne Frank, pièce d'Eric-Emmanuel Schmitt et Lorraine Pintal (mise en scène) est à l'affiche au Théâtre du Nouveau Monde de Montréal jusqu'au 14 février prochain. 
Inspirée du fameux journal écrit par Anne Frank durant la Deuxième Guerre, le texte d'Eric-Emmanuel Schmitt tente tant bien que mal de faire honneur à ce monument littéraire traduit en plus de 70 langues.

À l'origine Anne Frank relate son quotidien d'adolescente juive allemande dans son carnet, cachée dans une annexe d'appartement à Amsterdam avec sa famille et des amis pendant l'occupation des nazis. Elle mourra du typhus camp de concentration de Bergen-Belsen. (Désolé pour le spoiler, mais si vous n'avez pas encore lu le journal, arrêtez tout et remédiez immédiatement à ce problème.) Un texte poignant, aussi authentique que touchant, publié par son père après la guerre, nous permettant d'imaginer un peu mieux cette période atroce.

La pièce d'Eric-Emmanuel Schmitt combine habilement deux temps différents : La découverte du journal par Otto Frank à la fin de la guerre et le présent du journal. La scénographie et la mise en scène de Lorraine Pintal sont le point fort de la pièce à mon avis. Elles permettent aisément au spectateur de passer d'une époque à l'autre dans une excellente chorégraphie de personne, d'objets et de projections.

Bien qu'incarné, le résultat est beaucoup moins prenant que la lecture du journal. Moins fort émotivement parlant. L'adaptation n'est pas mauvaise, mais le style un peu "rose bonbon" de Schmitt a ses limites lorsqu'on se trouve dans un contexte narratif de guerre. Les passages plus graves sont presque évacués et le comique absurdement mis en avant. De plus, bien que Mylène Saint-Sauveur s'en sorte plutôt bien pour une première expérience de scène, les comédiens surjouent et rendent le tout un peu trop clamé, un peu trop "théâtral" donc bien moins émouvant.

En résumé, une belle scénographie, mais un texte et un jeu un peu tiède à mon goût.

INFORMATION
Durée: 2h00
Théâtre du Nouveau Monde- Du 13 janvier au 14 février
Texte : Eric-Emmanuel Schmitt
Mise en scène : Lorraine Pintal
Distribution: Sébastien Dodge, Paul Doucet, Benoît Drouin-Germain, Jacques Girard, Marie-France Lambert, Kasia Malinowska, Sophie Prégent, Mylène St-Sauveur, Marie-Hélène Thibault, Frédérick Bouffard, Charles-Alexandre Dubé



0 commentaires: